Un samedi matin solo avec la Miss

Publié le par Madame Hérisson

1h54 : tu sors de ton sommeil en pleurant, pas longtemps, mais de quoi me réveiller définitivement. Toi ? ben, tu papotes mais tu te rendors assez facilement. Moi ? Ben, j'ai squatté le canapé jusqu'à 4h30... #fail

6h45 : re-pleurs. Là, je sais que tu pleures parce que tu as faim. Comme tous les matins à cette heure-ci, une vraie horloge suisse. Je me dépêche de me lever, de mettre les yeux dans les bons trous (bah quoi ? J'ai dormi que 3h + 2h !) et de remplir ton biberon de lait et de céréales au chocolat.

7h15 : tu es repue, tu peux jouer avec les télécommandes et autres jouets de ton âge (?)

7h58 : ooooh, tu as fais tes gros besoins, hop une douche et j'en profite pour t'habiller : body manches longues, blouse manches longues IKKS, short H&M et collants C&A. Et je te coiffe de 2 couettes.

8h10 : Monsieur Hérisson s'en va et je ne suis toujours pas douchée. TOUT. VA. BIEN.

8h15 : je tente la douche. Je t'installe devant la porte de la salle de bain et je ferme les autres portes, au cas où il viendrait à l'esprit que tu veuilles vagabonder alors que je suis en pleine soirée mousse.

8h17 :finalement, tu es restée au spectacle. Chic, j'ai une fan ;-)

8h35 : je suis propre, habillée et coiffée (merci pour ton aide ^^), je vais dans le cellier étendre le linge. Ca tombe bien, tu adoooooooores cette pièce (froide et encombrée) : tu préfères mettre les habits propres mais encore mouillés par terre, c'est tellement plus drôle o_O

8h38 : après plusieurs rappels ("Non, on ne grimpe pas à l'échelle"), tu persévères et ooooooh, la jolie échelle qui tombe droit vers toi... Heureusement que j'ai l’œil vif le reflexe de me retourner et d'arrêter l’échelle dans sa folle course... #frayeurn°1

8h43 : bon, bah, puisque l’échelle est interdite, tu vas fouiller dans les sacs de fruits et légumes : mmmmh, la bonne pomme de terre plein de terre... Mmmmmh, la peau des oignons....

8h56 : je prépare ma tarte aux pommes pour le futur goûter dans la cuisine, je t'installe près de moi, à côté des placards où tu aimes tant fouiner dedans. Tu t'amuses près de la porte et j'entends un énorme bruit. Ben, oui, il fallait s'y attendre, tu t'es coincée les doigts dans la porte. Tu as tellement crié fort que je vérifie chaque phalange de chaque doigt (elles y sont toutes ? Ça saigne ?). #frayeurn°2

9h08 : bon, tu coup, tu as eu peur aussi donc tu ne veux plus descendre de mes bras. Et ses satanées pommes qui ne veulent pas caraméliser. C'est sûr que d'une main, c'est pas facile à gérer.

9h14 : tu acceptes à nouveau d'être à terre, tu en profites pour fouiller le casserolier et jeter les moules en silicone par terre.

9h23 : bizarre, je n'entends plus de bruits. Quand je me retourne vers toi, je te vois en train de lécher ta main... pleine de lait en poudre ! Tu as renversé toute la boîte (heureusement qu'à moitié remplie)... TOUT. VA. BIEN.

Elle est belle notre cuisine, non ? :p

Elle est belle notre cuisine, non ? :p

9h36 : j'ai nettoyé tes bêtises et j'en profite pour préparer ton repas de midi : comme tu n'avais pas apprécié les morceaux de poireaux la dernière fois et pour changer de la carotte, je mixe les poireaux déjà cuits avec 2 portions de Vache qui rit... Tu vas adorer (ou pas) !

9h55 : je mets la tarte au four, je fais un peu de vaisselle pendant que tu mordilles la semelle des chaussures de ton Papa (normal !). Je me dis que ce serait bien qu'Orange m'appelle assez rapidement (on a un souci de télé suite à l'installation de la fibre), pour qu'on aille vite fait à Vert Baudet acheter des chaussures, tant demandées par la Nounou, et tout ça avant midi, l'heure du déjeuner de la demoiselle !

10h20 : Monsieur Hérisson m'appelle pour me demander si je peux téléphoner à Carglass pour qu'il nous répare notre pare-brise fissuré. Il sait que je n'aime pas appeler mais visiblement, il sait m'amadouer ;-) (et tant pis pour mon planning)

10h25 : j'appelle Carglass, la standardiste me raccroche au nez, soit disant qu'elle n'aime pas qu'on lui fasse des blagues (sic)

10h26 : même pas le temps de protester, Orange m'appelle et on essaye de régler le souci. Ah, visiblement, le souci va se régler en passant par la case boutique. Et le Monsieur d'Orange en a profité pour t'entendre éternué.

10h35 : je rappelle Carglass. Je tombe sur une autre standardiste, tout à fait sympathique et pendant un quart d'heure, on fait ménage conversation à 3, Monsieur Hérisson ayant la carte grise du véhicule. On convient d'un rendez-vous pour samedi prochain.

10h48 : je sors la tarte du four, je crois qu'elle a assez cuit comme cela, je mets mes chaussures, je prends mon sac et ma veste. Qu'ai-je oublié ? Ah oui, toi :D

11h : dans la voiture, tes paupières sont louuuurdes... Je savais bien que tu étais fatiguée mais ne dors pas trop, tu ne pourras pas faire une longue sieste cet après-midi !

11h10 : on arrive au centre commercial, moi qui voulait prendre mon temps pour flâner, c'est raté : à Orange, je suis servie assez rapidement. Direction Vert Baudet.

11h22 : le rayon chaussure est minuscule et une vendeuse préfère ne pas me voir et s'occuper d'un autre bébé. Pas le temps d'attendre, de toute façon, ces chaussures étaient trop genrées pour nous :p #excusebidon

11h25 : parfait, il y a un DPAM juste à côté ! Là, le rayon est plus conséquent, un vendeur nous accueille gentiment et en moins de 5 minutes, tu as trouvé chaussure à ton pied (ahah). J'ai hâte de voir la tête de Monsieur Hérisson quand je lui dirai le prix o_O J'en profite pour me prendre mon repas du midi : un bretzel au parmesan (mioum)

12h10 : on est arrivée à la maison, je te pose dans le salon le temps de réchauffer ton repas et préparer le biberon. Pour l'instant, tu es calme.

12h11 : zut, tu as entendu le micro-ondes, et tu pleures parce que je ne t'ai pas encore donné à manger (morfale un jour...)

12h14 : premières cuillères du mélange poireau-vache qui rit... Tu adores !

 

Un samedi matin solo avec la Miss

12h16 : je me rends compte que j'ai oublié de te rajouter de la viande et des matières grasses.

12h22 : tu as fini ton repas alors je commence le mien.

12h23 : tu me piques un morceau de mon bretzel. Ah, bin voilà, la matière grasse manquante :p

 

Un samedi matin solo avec la Miss

12h32 : je te sors de la chaise haute pour vaquer à tes occupations pendant que je ferai les miennes.

12h36 : peine perdue, tu me suis partout où je vais : bureau de l'ordinateur, table à manger, toilettes...

12h48 : tu veux être dans mes bras. Ah, non, par terre. Ah, non, tu veux que je te tienne la main pour marcher. Ah non, dans mes bras...

12h56 : je t'ai mise dans la salle d'à côté, tu fais tomber un à un les objets du bureau. TOUT. VA. BIEN.

13h10 : tu veux être dans mes bras. Ah, non, par terre. Ah, non, tu veux que je te tienne la main pour marcher. Ah non, dans mes bras...

13h40 : changement de couche, mise en pyjama, je te mets au lit, tu protestes un peu mais tu t'endors assez rapidement !

14h15 : j'ai un gros coup de barre mais je dois choisir entre siester et bloguer/faire la vaisselle/le ménage/mettre la maison en ordre avant que ma sœur l'inspectrice ne débarque... #sensdusacrifice

Ensuite, elle a voulu escalader... #frayeurn°3

Ensuite, elle a voulu escalader... #frayeurn°3

Bon, finalement, tout s'est bien passé :p

Commenter cet article

Béné 09/03/2015 08:49

Qu'est ce que tu m'as fait rire =D
Et ta cuisine est très jolie !

Béné 09/03/2015 12:08

Mais jolie ^^

Madame Hérisson 09/03/2015 10:17

Je t'en prie ;-)
Jolie, mais en bazar, mais jolie (mais en bazar...)

electricien paris 08/03/2015 22:48

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement