La malédiction de mai

Publié le par Madame Hérisson

La Miss n'est pas souvent malade. C'est un bon gros bébé d'hiver qui résiste bien aux microbes (sauf aux rhumes, évidemment) et quand elle chute, ce n'est que petits bleus et autres égratignures (je touche du bois mais on a échappé aux Urgences depuis 3 ans et demi)

Mais quand arrive le mois de mai, le mois de la demi-année, la Miss se transforme. Elle chope des maladies bizarres... Je vous raconte ?

La malédiction de mai

Mai 2014, 6 mois

Aaaah, ce fameux week-end du 8 mai. Au lieu de faire un week-end en Champagne, on a fait un week-end médocs. La Miss nous a fait une varicelle alors qu'on devait vadrouiller pour la première fois loin de chez nous, et qu'elle n'était en contact avec zéro enfant. La malédiction pouvait commencer !

La malédiction de mai

Mai 2015, 18 mois

Un an plus tard, toujours invités en Champagne, on part quand même, malgré l'humeur chafouine de la Miss. Il fait frais, on se couche tard (baptême oblige), on n'est pas chez nous... Bref, la Miss dort très mal (aka alterne pleurs 10 secondes et dodo 10 minutes) et moi aussi. Même sur la route du retour, la Miss ne dort pas (c'est un signe de maladie !) et elle est bouillante quand on arrive à la maison. Le lendemain, on arrive à choper un rendez-vous médical -> détection d'otite. Bon, ok. Soit. Le lendemain, des boutons apparaissent. Heu, vous êtes sûrs que c'est une otite ?! On téléphone au médecin, ce n'est pas possible d'avoir un rendez-vous dans la journée mais on nous fait une consultation par téléphone :

c'est la roséole, pas de doute.

Ok, on va patienter alors.

La malédiction de mai

Mai 2016, 2 ans et demi

Je suis sur mes gardes. Je sais par expérience qu'il faut se méfier du mois de mai. On n'organise aucun week-end, on prévoit du stock de Doliprane et on croise les doigts.

Mi-avril, la Miss nous fait un rhume. Normal.

Le 7 mai, on s'organise une journée à la mer, ne voyant rien venir.

Bon, en fait, il ne s'est rien passé DU TOUT. Youhou, la malédiction est passé \o/

Ou pas.

La malédiction de mai

Mai 2017, 3 ans et demi

Ahah, comme on est naïf.

Fin avril, M. Hérisson arrive avec la Miss de l'école dépité. Elle se gratte la tête "mais les enfants s'amusaient à se jeter du sable, CA NE PEUT PAS ETRE LES POUX, HEIN, DIS" (mon mec a la phobie des poux, je ne suis pas fan non plus mais comme j'en avais chaque année petite, je sais comment les gérer. Ou pas). Branle-bas de combat : on passe 30 minutes à comparer les anti-poux à la pharmacie (c'est fou comme la gamme est diversifiée o_O), on met plus d'une heure à laver les cheveux de la Miss ("seulement en 15 minutes", c'est sans compter la peur du bain de la Miss et ses longs cheveux à traiter...) et on confine tous les vêtements, literie et autres tissus qui auraient été en contact avec la Miss.

2 jours après, plus aucune trace. Ouf.

Ahah, la tête qui gratte... même quand tu n'as pas de poux ^^

Ahah, la tête qui gratte... même quand tu n'as pas de poux ^^

C'est le week-end du 1er mai, tout va bien. Sauf peut-être ses quelques rougeurs autour de la bouche. Peut-être qu'elle fait une réaction au produit anti-poux ? Ou c'est une réaction au fait qu'elle mange trop de chocolat (les cloches ont été beaucoup trop généreuses :p) ? C'est vrai qu'elle met beaucoup ses doigts à la bouche et elle bave énormément, serait-ce des rougeurs dermiques ?

Mardi, on la met quand même à l'école. De toute façon, notre médecin traitant ne travaille pas ce jour, je ne m'inquiète pas plus que ça. Le soir, quand on vient la chercher, on la retrouve en piteux état : des boutons se sont transformés en cloque, certains saignent (ceux près du nez ne résistent pas au passage des mouchoirs)(oui, la Miss a un rhume en même temps #combogagnant) mais la zone ne s'est pas propagée.

Le lendemain, Monsieur Hérisson me parle d'aller consulter. Dans ma tête, c'est niet : pas de boutons ailleurs (j'ai pensé au syndrome pieds-mains-bouche) et surtout, demain, c'est LA photo de classe, date fixée depuis septembre. Alors si on va chez le médecin aujourd'hui, la Miss sera sûrement confinée à la maison alors qu'elle n'est pas agonisante. Ok, juste un peu contagieuse :p Elle retourne à l'école, on a l'impression que ses boutons vont mieux #autopersuasion

Ou pas. Le jeudi, fameux jour de la photo de classe, on fait comme si il ne se passait rien (et pourtant, elle a toujours plein de boutons autour de la bouche) et je retourne travailler. Début d'après-midi, la maîtresse m'appelle :

Vous avez dû remarquer que la Miss avait des boutons autour de la bouche. Ben, je dis ça comme ça, mais une grande section a eu un impetigo la semaine dernière et ça y ressemble beaucoup. Comme c'est TRES contagieux, il faudrait qu'elle consulte un médecin d'ici ce soir ou demain...

Ah bah, nous y voilà. La malédiction de mai. La maladie infectieuse de l'année !

On a réussi à avoir un rendez-vous médical le vendredi, avant le week-end du 8 mai, c'était bien un impetigo. La crème a fait des miracles (malgré une Miss qui met toujours ses doigts à la bouche et qui essuie sa bouche juste après avec la manche de son pull) et aucun souvenir de cette maladie à J+6. Sauf sur la photo de classe ;-)

La malédiction de mai
Vivement l'année prochaine ! Et chez vous aussi, c'est cyclique les maladies infantiles ?

Publié dans santé, Miss Hérisson

Commenter cet article

Tiphese 16/05/2017 22:03

cette année pas de séjour en Champagne prévu, on pouvait espérer que tout irait bien... mais finalement cette année c'est la pire !

Stéphanie Cosnier 11/05/2017 07:57

pas de chance, en effet! ici Petit Poussin est très souvent malade, rhumes à répétitions. Et si on n'a jamais été aux urgences pour des accidents, on a passé plus de 3 semaines en pédiatrie quand il avait 3ans et demi et ça nous a marqué! (donc quand arrive fin janvier, je me mets en mode traque du moindre symptôme) surtout qu'on est ressorti sans savoir ce qu'il avait à l'époque... Mais maintenant on sait, il a une maladie génétique et donc quand il "crise", je gère (ça dure 3 jours de fièvre à 39.5 ou 40, avec douleurs abdominales et/ou articulaires), et de toute façon comme ça le prend généralement le vendredi soir, je n'ai pas d'autre choix que de gérer ça toute seule pendant tout un long weekend...

Madame Hérisson 12/05/2017 10:47

Je veux bien croire que ça vous a marqué o_O Brrr... le service pédiatrie ! Oui, ce qui est stressant, c'est quand ne reconnais pas les symptômes ou la maladie et là, notre cerveau peut cogiter très vite et voir le pire :\