Le cas de la puériculture à l'arrivée d'un bébé

Publié le par Madame Hérisson

Même combat que pour ma grossesse, je n'ai pas acheté beaucoup de choses pour la naissance de la Dauphine :

1. elle n'a pas fait de rab' dans mon ventre (tout le monde sait que lors du 9e mois qui dure à peu près 123 jours ressentis, on comble l'absence par notre carte bleue !),

2. on a gardé toutes les affaires de sa grande sœur,

3. je comptais sur les cadeaux de naissance (oubliez, les gens n'offrent plus de cadeaux de naissance quand c'est votre deuxième),

4. et notre appartement ne s'est pas agrandi.

Cependant, j'ai investi dans des bonnets de naissance (gros fail, acheter des bonnets pour une naissance l'été, CA NE SERT A RIEN, merci le trousseau de naissance de la maternité ET de toutes les listes qu'on trouve sur Internet "3-4 bonnets car les bébés perdent de la chaleur corporelle par leur tête". J'apprendrai au 2e jour à la maternité "oh, mais il faut enlever son bonnet, il fait 38°C dehors"), un porte-bébé Ling Ling D'amour et un livre de naissance. Le truc de fou.

J'aurais pu aussi acheter un collier de portage (mais mes cheveux ont suffit #ceuxquisavent), un sac à langer (mais mon totebag me suffit #teammultipares), un babycook (mais une cocotte-minute me suffit) ou un transat de bain (et mon dos me remercie).

De toute façon, je pars du principe qu'il en faut peu pour être heureux ;-)

Aux futurs parents (parce qu'à l'arrivée du premier bébé dans la famille, on peut vraiment être perdu) :

  • les magasins de puériculture sont là pour vendre. Ils auront toujours des arguments pour rendre n'importe quels produits indispensables.
Le cas de la puériculture à l'arrivée d'un bébé
  • ce n'est pas parce qu'un produit est à la mode et/ou que tout le monde a, qu'il est utile. Par exemple, le tour de lit ou les peluches ne sont pas utiles dès la naissance. Et pourtant...
Le cas de la puériculture à l'arrivée d'un bébé
  • un objet peut avoir sauvé la vie à votre meilleure amie/sœur/voisine/blogueuse préférée, il peut être complètement inutile pour vous.
  • vous ferez obligatoirement un achat-fail : si vous savez ça, gardez toutes les factures et/ou emballages, histoire de pouvoir le vendre/donner/troquer au moment venu ;-)
Le cas de la puériculture à l'arrivée d'un bébé
  • ne culpabilisez pas votre meilleure amie/sœur/voisine/blogueuse préférée de ne pas avoir fait les mêmes choix que vous (et inversement) : tout le monde n'a pas le même mode de vie !
  • faites-vous plaisir, ne soyez pas frustrés ;-)
Et vous, quels conseils donneriez-vous aux futurs parents en matière d'achat ?

Etes-vous raisonnables dans vos dépenses pour vos bébés ?

Publié dans puériculture

Commenter cet article

Sabrina 09/11/2017 12:12

Merci pour tes conseils avisés! Moi aussi je suis partisane du "il en faut peut pour être heureux" surtout si ça peut nous faire économiser des sous pour d'autres choses plus importantes comme la poussette!