Le dilemme

Publié le par Madame Hérisson

Depuis plusieurs jours, j'ai des bouffées d'angoisse.

Le dilemme

Il y a d'abord eu ce reportage sur l'éveil des bébés : cela racontait en gros que les bébés ont besoin d'être éveillés et l'adulte qui s'en occupe doit veiller (ahah) à ce que le bébé se développe bien.

Puis une photo Insta d'une blogueuse à propos du matériel Montessori : elle se demandait quelle couleur correspondait aux consonnes et aux voyelles. MAIS BORDEL, JE NE SAVAIS MÊME PAS QU'IL Y AVAIT DES COULEURS SPÉCIFIQUES !

Il y a aussi tous ces parents croisés le matin quand je dépose la Miss à l'école, à moitié en train de courir parce que la Miss m'a fait une énième crise pour ne pas s'habiller : je les vois bien ces parents tout calmes, souriants et qui déposent un bisou sur le front de leur môme bien propre sur eux, parce que j'essaie, tant bien que mal avec la Dauphine en porte-bébé et mon totebag à l'épaule, d'attacher les cheveux à la Miss.

Le dilemme

Je sais bien qu'il ne faut pas se fier à la partie immergée de l'iceberg, et encore moins sur les réseaux sociaux et qu'on fait bien souvent ce qu'on peut mais bordel, parfois, on (je ?) se met carrément la pression.

  • Être avec l'un et culpabiliser de ne pas être avec l'autre.
  • Vouloir réussir sa vie professionnelle et culpabiliser de passer moins de temps avec l'un.
  • Vouloir passer plus de temps avec l'un et culpabiliser de ne pas penser à soi.
  • Penser à soi et culpabiliser de ne pas être avec l'un.
  • Etre avec l'un et culpabiliser de ne pas le laisser seul.
  • Laisser seul l'un et culpabiliser de ne pas être avec lui.
Le dilemme
Bref, je culpabilise tout le temps. Et vous ?

Publié dans Madame Hérisson

Commenter cet article